J’ai l’intime conviction que d’ici peu, ils en reviendront à se battre pour les meilleurs photographes qui auront pour eux la qualité d’être plus authentiques.

Eric Dabrowski

Article de presse

logo_250

Matérialiser votre savoir-faire en images
Une photographie corporate ne doit pas uniquement être esthétique ou factuelle, elle doit également matérialiser les valeurs de l’entreprise et représenter sa philosophie. Face à la mondialisation de l’économie et sur des marchés, en conséquence, hautement concurrentiels, l’expertise d’un pro- fessionnel doit vous permettre de vous différencier en of- frant un regard nouveau sur votre univers. « La mission d’un photographe est d’apporter un œil extérieur à l’entreprise et de matérialiser son savoir-faire en images » explique Eric Dabrowski, photographe coporate (Références : Irrésistible News, Groupe Ramery, Pôle 3D, Ministère de la Justice, Centre Hospitalier d’Armentières, Russian Standard Vodka, Infocom Lille, Les amis de Paris Roubaix…). « Lumière, décor, cadrage, accessoires, post production… un professionnel va apporter une touche artistique propice à créer une image unique ».
Si l’avènement de la 3D et du virtuel permettent de com- pléter ce travail de communication qu’est la photographie corporate, on peut raisonnablement penser que l’expertise professionnelle restera indispensable dans la stratégie des
annonceurs. « Aujourd’hui, les constructeurs automobiles se battent pour détenir les meilleurs graphistes et les meilleurs studios de post-production » assure Arnaud Taquet, photo- graphe commercial automobile (Références : Irrésistible Auto, McLaren Automotive, Pagani Automobili, BMW-Alpina, Hyundai Motors…). « J’ai l’intime conviction que d’ici peu, ils en reviendront à se battre pour les meilleurs photographes qui auront pour eux la qualité d’être plus authentiques ».
Et d’ajouter : « A l’heure ou les photographes commerciaux les plus en vogue appliquent des tarifs ahurissants, plusieurs dizaines de milliers d’euros par séance, ce changement et ce passage au virtuel permettra sûrement de remettre le mar- ché et les tarifs appliqués sur une voie plus…terre à terre. En bref, en attendant le grand retour de la photo qui n’en sera que plus valorisée, l’époque du virtuel permet de décou- vrir de nouvelles voies et d’inspirer d’autant plus tout en conservant malgré tout une part dédié au réel. Le meilleur reste donc pour moi à venir avec, d’une certaine façon, la renaissance de la photo ».

pub